Définition

La médiation sociale, de quoi s'agit-il ?

Cultiver le lien social au quotidien

Réuni en 2000 à Créteil, lors d'un séminaire organisé par le ministère de la ville, un groupe d'experts européens a retenu la définition de la médiation sociale suivante :

La médiation sociale est définie comme un processus de création et de réparation du lien social et de règlement des conflits de la vie quotidienne, dans lequel un tiers impartial et indépendant tente à travers l’organisation d’échanges entre les personnes ou les institutions de les aider à améliorer une relation ou de régler un conflit qui les oppose.

Ecouter, dialoguer, prévenir une situation conflictuelle, favoriser l'accès aux droits, accompagner des projets de la vie locale... : par leur présence sur le terrain, les médiateurs sociaux facilitent les relations sociales au quotidien. Leur action se déploie dans cinq grands domaines : espace public et habitat collectif ; accès aux droits et aux services ; transports en communmilieu scolaire et jeunesse ; participation des habitants.

Un métier à haute valeur déontologique

Assurant un rôle de tiers impartiaux et indépendants, les médiateurs sociaux vont au devant des publics afin de faire advenir des solutions par les parties elles-mêmes. C'est la double approche de « l'aller vers » et du « faire avec » les bénéficiaires.

Face aux exigences qu'implique ce métier au service de l'humain, l'action des médiateurs sociaux fait désormais l'objet d'une « norme métier », définissant 8 registres d'intervention et un cadre déontologique :

Cadre déontologique de la médiation sociale