Se rencontrer pour agir

illustration

Entre juin et décembre 2019, France Médiation et ses adhérents ont rassemblé plus 600 acteurs et partenaires de la médiation sociale lors d'un cycle de Journées régionales : une action emblématique du travail de mise en réseau auquel oeuvre quotidiennement l'association nationale, avec comme finalité l'impulsion de chantiers structurants pour le secteur.

22 juillet 2020 - Illustration : séance plénière de la Journée Hauts-de-France de Liévin

 

France Médiation constitue un espace d’échange et d’action où s’élabore une dynamique d’intelligence collective, selon une logique ascendante : à partir de l’identification de besoins des acteurs, il s’agit de co-construire des avancées pour la médiation sociale à l’échelle nationale productrices, à terme, de développement dans les territoires.

Pour ce faire, la mise en réseau est un axe d'action primordial pour l'équipe de l'association, et en particulier le pôle Vie du réseau, désormais localisé à Paris et dans plusieurs régions (contacts en bas de page). Cela passe par de nouvelles adhésions (neuf depuis 2019), la représentation du secteur dans des instances ou événements de partenaires (CNV*, services déconcentrés de l'Etat...) et l'organisation de temps d'échange. France Médiation propose chaque année plusieurs séminaires des directions aux adhérents et localement des temps d'échange sont organisées régulièrement en direction de tous les acteurs. Les formats de ces rencontres vont du groupe d'échange de pratiques à une configuration plus importante, sous la forme d'assises nationales (2011, 2013) ou, de façon plus inédite, de « Journées régionales ».

Ainsi en 2019, un cycle de Journées régionales a été organisé dans trois des quatre « missions régionales d’appui » portées par France Médiation : en région Sud PACA (à Marseille, en juin), dans les Hauts-de-France (à Saint-Quentin en novembre puis Liévin en décembre) et en Nouvelle-Aquitaine (à Angoulême, en décembre). Ces journées ont été coorganisées avec les adhérents et partenaires du territoire et ont été couplées, dans les Hauts-de-France, avec les rencontres territoriales prévues dans le cadre des dispositifs adultes-relais**.

Des temps forts pour intensifier les dynamiques

Décideurs publics et privés, experts, responsables de structures, encadrants et équipes de médiation sociale étaient invités à échanger sur les dynamiques du secteur et des préoccupations communes. Des séances plénières et des ateliers thématiques ont permis de croiser les points de vue avec, au cœur des échanges, la parole des médiateurs sociaux.

« Une très belle rencontre qui a permis de prendre la mesure de la diversité des acteurs qui œuvrent pour la médiation sociale. Les contacts pris vont permettre une meilleure connaissance de qui fait quoi et où. Par ailleurs, c’est très important de savoir que, dans le travail et les efforts fournis pour accompagner les publics demandeurs, nous ne sommes pas seuls.

Un participant à la Journée régionale Hauts-de-France de Saint Quentin

Trois grands axes ont structuré les débats : présenter le métier à la lumière de son contexte social, à la fois pour éclairer les non-initiés et pour permettre une prise de recul aux professionnels de la médiation ; débattre des enjeux de structuration et des perspectives du secteur (formation, certification, partenariats...) ; aborder les nouveaux terrains d'intervention investis face à des besoins sociaux inédits (milieu scolaire, numérique, environnement...).

illustration

 

 

 

 

 

 

 

Ateliers thématique lors de la Journée Hauts-de-France de Saint-Quentin

Ces quatre rencontres ont été l’occasion de prendre la mesure de généralisation de la culture professionnelle de la médiation sociale avec un langage, une expertise et des savoir-faire propres. Par l’établissement d’un constat, la formulation de préconisations et les nombreux échanges et contacts pris, le cycle a permis de consolider des dynamiques et d'en générer de nouvelles.

Cet « effet multiplicateur » a notamment été bénéfique pour l'action territoriale de France Médiation auprès des acteurs : les échanges se sont prolongés pendant des temps plus spécifiques et localisés et ont pu évoluer vers un accompagnement plus technique des dispositifs de médiation (certification métier Afnor, formation...), l'autre grande mission du pôle Vie du réseau. Plus largement, les Journées régionales ont sans doute contribué à garder le contact et à fournir un appui à distance pendant le confinement puis de réinvestir le présentiel à la faveur de la « reprise ».

_
*Conseil national des ville **En partenariat avec les services de l'Etat, la Région Hauts-de-France et l'IREV, centre de ressources Politique de la Ville Hauts-de-France

 

Prendre contact

Le pôle Vie du réseau informe, met en relation et conseille les acteurs. En coopération avec tous les services de l’association, le pôle met à disposition l’expertise de l'équipe ou bien de la communauté des acteurs de la médiation sociale. Les chargés de missions territoriaux et l'équipe du siège sont à votre écoute !

Hauts-de-France : pour le Nord et le Pas-de-Calais, Hélène Gugel (helene.gugel@francemediation.fr / 06 46 00 18 77) ; pour l'Aisne, l'Oise et la Somme, Justine Gouala (justine.gouala@francemediation.fr / 06 19 94 36 04)

Ile-de-France : pour le Val-d'Oise, Adama Kebe (adama.kebe@francemediation.fr / 06 46 69 18 02) ; pour les autres départements franciliens Fikri Ali Mohamed (fikri.alimohamed@francemediation.fr / 06 18 19 31 91)

Sud PACA : Tatiana Jennings (tatiana.jennings@francemediation / 06 03 90 80 46)

Nouvelle-Aquitaine : Anna Le Moal (anna.lemoal@francemediation.fr / 06 10 67 58 77)

Autres régions : siège de France Médiation (infos@francemediation / 01 55 03 00 85)