Actu 2

Une formation certifiante à la médiation sociale

Jeudi 5 Avril 2018

Depuis mi-février 2018, les 6 modules fondamentaux proposés par France Médiation font l’objet d’une certification inscrite à l’inventaire du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).


Les médiateurs-trices sociaux-ales ayant suivi ce cycle de formation (17 jours) pourront obtenir le certificat « réaliser des interventions de médiation sociale » attestant officiellement de la maîtrise de compétences techniques propres au métier.

Quels sont les avantages d'une formation certifiante?


Pour les médiateurs sociaux :

  • Gagner en efficacité, en pertinence et en crédibilité dans leurs interventions de médiation sociale.
  • Obtenir une reconnaissance officielle de leurs compétences et pouvoir les valoriser dans leur parcours professionnel.

 
Pour les employeurs :

  • Attester du professionnalisme des interventions.

La formation certifiante permet de se conformer à l’une des exigences de la norme métier AFNOR XP X 60-600 en matière de formation des équipes.

  • Inscrire ses salariés (en particulier les contrats aidés, adultes-relais ou PEC) dans un parcours qualifiant de professionnalisation.
  • Faciliter l’accès aux financements des frais de formation par les OPCA.

 
Pour les partenaires :

  • Garantir le professionnalisme des équipes et des interventions menées.

Modalités pratiques

La formation peut être suivie de deux manières :

  • Une inscription "à la carte" aux 6 modules proposés dans le catalogue
  • Un engagement sur l'ensemble du cyle. Le prochain cycle sera programmé à la rentrée 2018.


Les médiateurs ayant suivi les 6 modules sur une durée maximale de 24 mois pourront se présenter à la session d'examen organisée par France Médiation.

Ils présenteront devant un jury composé de professionnels 2 épreuves successives d'une durée totale d'1h30.

Les candidats ayant passé avec succès l’examen, recevront le certificat « réaliser des interventions de médiation sociale ». La validité de ce certificat est permanente

+ d'informations

MSADS : une VAE pour 12 médiatrices de LaFédé

Lundi 2 Juillet 2018

12 médiatrices d'associations de médiation sociale et culturelle ont bénéficié d'un accompagnement de LaFédé pour passer le titre professionnel MSADS (Médiateur-trice social-e accès aux droits et aux services), à travers une démarche de validation des acquis de l'expérience.

La démarche est née en 2017 de la demande d’une médiatrice : après une enquête au sein de son réseau, LaFédé a mis en place un groupe de travail, animé par Dominique Remise, une ancienne formatrice à l’AFPA pour 12 médiatrices sociales et culturelles des associations ARIFA (Clichy-sous-Bois/Montfermeil), Espace 19 (Paris), AARMMI (Drancy), Femmes relais et médiateurs interculturels (Aulnay-sous-Bois) et Interm’aide (Creil).

Pour la plupart de ces médiatrices, en poste depuis plusieurs années, l’enjeu était de faire reconnaître leur expérience. Certaines d’entre elles étaient titulaires d’un diplôme à l’étranger et souhaitaient avoir un titre professionnel reconnu en France.

Plusieurs séances collectives d’une journée ont été organisées par LaFédé pendant près d’un an, pour aider les médiatrices à préparer les épreuves écrites  (un dossier professionnel et 3 écrits portant chacun sur un registre d’intervention du métier) et le passage devant le jury. Cet accompagnement se basait sur l’étude du référentiel de certification afin de bien comprendre les compétences évaluées par le jury et les attendus des différentes épreuves. Les médiatrices ont échangé sur des situations rencontrées dans leurs vies professionnelles  afin de voir ce qui était intéressant à valoriser dans leurs écrits et ont travaillé sur des mises en situation en vue de l’oral. Les médiatrices ont également bénéficié d’un accompagnement individuel pour travailler plus spécifiquement sur leurs propres productions qu’elles rédigeaient entre chaque séance.

8 médiatrices ont obtenu leur diplôme début juin 2018 : 5 salariées de l’ARIFA, 2 salariés d’Espace 19 et 1 médiatrice d’Interm’aide.

4 autres médiatrices passeront les épreuves fin 2018.