Médiation sociale dans les transports collectifs

Etat des lieux, impacts et bonnes pratiques de la médiation sociale dans les transports collectifs

Fin 2013, le réseau s’est vu confier une étude de grande ampleur sur la médiation sociale dans les transports collectifs terrestres par Ministère en charge des transports (Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie).

Partant du constat que la médiation sociale occupe une place importante dans le paysage des transports collectifs mais que ses activités restent peu connues, le ministère a mandaté France Médiation pour :

> Réaliser un état des lieux des dispositifs de médiation sociale existants sur les réseaux de transports en commun (bus, tram, métro, train), sur l’ensemble du territoire national.

> Évaluer l’impact de ces dispositifs sur les usagers, sur les agents des transporteurs, sur la tranquillité des voyageurs et sur la qualité de service.

> Capitaliser les meilleures pratiques et en tirer des préconisations pour la mise en œuvre de démarches de médiation sociale dans les transports en commun.

L’étude s’est déroulée en 2014-2015. Elle a été réalisée en collaboration avec les principaux partenaires réunis autour d’un comité technique national : représentants des autorités organisatrices de transport, entreprises de transport (AGIR, FNTV, GART, Keolis, RATP, SNCF, Transdev, UTP) et le Secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la délinquance.

Lire le communiqué de mars 2017 La médiation sociale dans les transports collectifs : état des lieux, impacts et clés de réussite

Etat des lieux

Etat des lieux de la médiation sociale dans les transports collectifs terrestres

La synthèse de la phase 1 a été publiée en septembre 2015. Elle présente les principaux enseignements de l'état des lieux de la médiation sociale dans les transports.

Elle révèle notamment que les transports publics sont le premier secteur d'activité de la médiation : plus de 2000 agents de médiation y travaillent. La couverture des réseaux urbains dans les grandes villes est particulièrement dense : 78% des villes de plus de 100 000 habitants ont un dispositif de médiation.

Impacts

La médiation sociale dans les transports collectifs terrestres : principaux apports

Publiée en mars 2016, cette synthèse de la seconde phase de l'étude vise à exposer les principaux apports de la médiation dans les transports en commun : diminution des actes transgressifs commis sur les réseaux, apaisement des situations tendues ou conflictuelles, présence humaine rassurante pour les voyageurs et les personnels, contribution à la qualité et à l’efficacité du service, intégration territoriale de l’entreprise de transport…

Guide méthodologique

La médiation sociale dans les transports collectifs terrestres : guide méthodologique

Publié en décembre 2016, cet outil d'aide à la décision rassemble les meilleures expériences professionnelles menées sur les systèmes de transport en France.

Il a pour vocation d'accompagner les autorités organisatrices et les entreprises de transport qui souhaitent mettre en place un dispositif de médiation sociale ou améliorer une structure déjà existante.

Le guide est composé de 10 clés de réussite réparties en 3 chapitres, correspondant aux 3 étapes de la création d'un dispositif : définition de la stratégie et de la gouvernance, mise en place d'une politique de recrutement et de professionnalisation, gestion et coordination de l’activité.

Ils en parlent